Ci-dessous vous trouverez un exemple de résultat pour le test ADN de paternité. Il vous permettra de voir à quoi il ressemble et sous quel format les résultats du test sont présentés.

Ce document n’est valable que pour les tests de paternité, pour un père allégué et un enfant, sans l’analyse de l’échantillon de la mère. Le document de résultat des autres tests ADN varie légèrement de celui-ci.

Interprétation du résultat pour un test ADN de paternité

Dans la plupart des cas, les Tests ADN de paternité obtiennent un résultat concluant. Résultat qui utilisera les termes “d’inclusion” ou “exclusion” de la paternité, c’est-à-dire, dans le cas d’une inclusion la phrase citée sera: “le père présumé est inclus d’être le père biologique de l’enfant”; dans le cas d’exclusion la phrase citée sera “le père présumé est exclu d’être le père biologique de l’enfant”.

Le terme “test non juridique – èchantillons non vérifiés”, apparait dans les résultats à titre informatif, du fait que les experts du laboratoire ne sont pas présents lors des prélèvements, ils ne sont pas en mesure de vérifier si les échantillons proviennent bien des personnes citées dans les enveloppes et le formulaire de consentement.

En outre lors de l’envoi d’échantillons non-standards, le nom de la personne à qui appartient cet échantillon n’apparait pas sur les résultats, il est remplacé par “échantillon non-standard “.

Le test se base sur l’analyse de 24 marqueurs génétiques, analysés séparément afin d’obtenir un indice de paternité. Tous ces indices sont alors combinés ensembles pour obtenir “un Index de Paternité Combiné (IPC)”. D’autre part le gène de l’amélogénine est également analysé, gène qui permet de différencier le sexe des participants au test.

Qu’est ce que l’Index de Paternité Combiné?

L’Index de Paternité Combiné (IPC) est dérivé des indices de Paternité obtenus pour chaque marqueur génétique analysé. L’IPC représente la probabilité de paternité et est calculée sur la base des similitudes entre les profils génétiques obtenus et ceux de la population en général. L’IPC peut se traduire en probabilité de paternité. Tant l’IPC comme la probabilité de paternitésont indiqués dans les résultats des Tests ADN de Paternité d’easyDNA.

Résultat du test ADN détaillé

L’ADN obtenu à partir du prélèvement standard (buccal) envoyé par le client est utilisé pour localiser certaines régions des chromosomes qui varient en longueur entre les individus. Chaque région est appelée locus, qui est un emplacement physique précis et invariable sur un chromosome. Notre Test ADN est basé sur l’analyse de 24 de ces loci ou marqueurs génétiques. L’étude de ces loci spécifiques ont montré qu’il y a plusieurs parties de tailles différentes, appelés allèles, associés à chaque locus dans une grande population. Tous les allèles d’un gène occupent le même locus (emplacement) sur un même chromosome.

Dans le résultat du test ADN, un tableau (colonne de gauche) regroupe le détail des 23 loci ou marqueurs génétiques analysés. Chaque individu a deux copies d’un chromosome, l’une héritée du père et l’autre de la mère. Pour chaque marqueur, deux chiffres (allèles) sont indiqués; dans le cas ou les deux chiffres sont identiques (homozygotes) le chiffre apparait une seule fois. Ces numéros représentent la taille de l’allèle. Dans le cas d’un test de paternité, les numéros obtenus pour le père allégué sont comparés à ceux obtenus pour l’enfant afin d’établir si c’est le père biologique ou non de l’enfant.

Ainsi, par exemple dans un test de paternité avec apport de l’échantillon de la mère: si l’enfant a deux allèles identifiés par les chiffres 16 et 19, et la mère a deux allèles identifiés par les chiffres 16 et 18, alors l’enfant a hérité de l’allèle 16 de la mère et par conséquent l’allèle 19, correspond à celui hérité du père. Le père présumé soumis au test ADN, doit donc avoir cet allèle 19 dans le même locus analysé, pour pouvoir certifié que c’est père biologique de l’enfant. Ce processus de comparaison est réalisé pour chaque marqueur analysé. Si le père supposé n’a pas les mêmes allèles identiques que l’enfant, dans tous les marqueurs analysés, alors on peu conclure que ce n’est pas le père biologique.

Comme il a été cité auparavant, un indice de paternité est obtenu pour chaque marqueur ou loci et l’IPC est utilisé pour calculer la «probabilité de paternité», celle-ci indique la probabilité du père présumé par rapport à un autre homme non soumis au test, avec les mêmes origines ethniques et n’ayant aucun lien de parenté.

Par conséquent, si le pourcentage de probabilité de paternité est de 0%, cela signifie que l’ADN du père supposé n’est pas compatible avec celui de l’enfant et il est donc exclu en tant que père biologique. Par contre, si le pourcentage de probabilité de paternité est de 99,99% ou plus, cela signifie que l’ADN du père présumé est compatible à celui de l’enfant et par conséquent, il est inclus d’être le père biologique par rapport à un autre homme non soumis au test, avec les mêmes origines ethniques et n’ayant aucun lien de parenté. (Ce dernier aurait une probabilité de 0,01%.)

Importance du gène de l’amélogénine

Un des marqueurs analysés, identifié comme Amélogénine, est utilisé pour confirmer le sexe des personnes participantes au test et il est d’une grande importance.

  • Dans le cas d’un test d’infidélité ADN, ce gène permet de déterminer si l’ADN trouvé sur l’échantillon analysé provient d’un homme ou d’une femme.
  • Ce gène est également très utile dans le cas de tests ADN effectués sur des échantillons non-standards ou à des fins médico-légales. Imaginez un cas d’une scène de crime, où le sang trouvé s’est décomposé et ne peut plus être reconnu. Tant pour les experts légistes comme pour les personnes concernées par l’enquête, il est crucial de savoir si le sang est celui d’une femme ou d’un homme. Le gène de l’amélogénine rend cela possible. Les échantillons non-standards ne feront pas varier la précision ni la fiabilité du résultat, car une fois l’ADN extrait, le processus du test est identique à celui fait avec un prélèvement standard. Le problème réside uniquement dans la probabilité de réussite de l’extraction de l’ADN à partie de l’échantillon, qui varie d’un échantillon à l’autre, par exemple, la probabilité de réussite d’extraction de l’ADN à partir d’un cheveu est de 60% alors que celle de la salive de 99%.
  • Dans le cas du test ADN de paternité, les laboratoires qui analysent ce gène sont synonymes de qualité et de sérieux, seul les laboratoires sérieux analysent ce gène lors d’un test ADN. Il arrive parfois des situations par étourderie ou malveillance que les échantillons du père soient mis dans l’enveloppe de la mère ou vice versa. Si l’analyse de ce gène est faite, cette situation sera dévoilée est par conséquent l’erreur rectifiée. Cela permet également de dissuader toute personne de manipuler les résultats, en affirmant que les échantillons appartiennent à un homme alors qu’ils appartiennent en réalité à une femme.

Complétez vos résultats avec l’electrophérogramme!

easyDNA vous offre dès maintenant l’opportunité d’obtenir votre séquence d’ADN présentée sous forme d’image connue sous le nom d’électrophérogramme. Cliquez ici pour plus d’informations qu’est-ce qu’un électrophérogramme?

Si vous avez d’autres questions para rapport aux résultats du test ADN, vous pouvez nous contacter soit par e-mail à info@easydna.fr, soit par téléphone au +32 (0) 2 352 8954 ou si vous le préférez vous pouvez être contacté par un de nos conseillés génétiques en cliquant sur contactez-moi.